Journée mondiale

Demain, 18 juin, c’est une journée importante particulière. En effet, coincée entre la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse et la Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, et bien c’est la Journée mondiale … du Tricot. On ne rigole pas. C’est très sérieux comme affaire.

 

Lancée aux Etats-Unis en 2005, avec la World Wide Knit in Public Day, arrivée en France en 2006, la Journée mondiale du tricot (en plein air) a lieu tous les 2ème samedis du mois de juin. Le principe est d’organiser des événements locaux autour du tricot : yarn bombing, pique-nique/goûter/apéro – tricot et autres animations laineuses pour provoquer des rencontres, tricoter des liens et attirer de nouveaux adeptes !

Cette année c’est un peu particulier car il y a eu un couac (quelqu’un sait pourquoi ?)  : elle n’a pas lieu le 2ème samedi mais le 3ème à savoir demain, 18 juin 2016. C’est cool finalement car certains ont tout de même fêter l’événement samedi dernier et pourront se refaire une 2ème Journée mondiale (la vraie) demain!

Le yarn bombing du Comptoir / Lesprairiesdu5

Le yarn bombing de la boutique Le Comptoir avec By Simone (Paris 9è)

 

Le calendrier des événements est ici.

Je me suis fait mon programme pour cette journée exceptionnelle :

  • tricoter dans l’herbe de la Prairie du Triangle du Parc de la Villette l’après-midi de 14h à 19h pour l’événement organisé par Aiguille en fête et l’Ecole de la Maille de Paris. Ce qui est bien la-bas c’est que si la météo fait des siennes on peut se mettre à l’abri sous la Grande Halle.
  • j’apporterai entre autres de quoi faire des petits carrés pour Ensemble nous sommes Monet, le tableau participatif géant en tricot coordonné par Tricote un sourire. Pour participer à cette oeuvre collaborative qui va tourner en France et même à l’étranger, vous pouvez jusqu’à demain vous inscrire via Fullmobs. Et si vous êtes à Rouen, allez faire un tour à la Maison de l’architecture – le Forum de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h pour tricoter et assembler des petits carrés.

Ensemble nous sommes Monet / Les prairies du 5ème étage

  • Enfin, je me ferai une petite séance shopping sur le site de la Filature de Valgaudemar qui pour fêter cette journée offre une remise de 20% sur toute la boutique en ligne !

En attendant demain, allez faire un tour chez Jakecii pour voir les photos de l’édition 2015 de notre Team Tricot. Nous faisions un yarn bombing sous un soleil radieux !

Yarn bombing Ground Zero / Lesprairiesdu5

 

 

 

Re Rag Rug

Aujourd’hui ce termine l’exposition Re Rag Rug à l’Institut Suédois de Paris.

A partir de chutes de l’industrie textile, deux designers suédoises ont créé à la main 12 tapis, pendant 12 mois, utilisant 12 techniques d’artisanat différentes. Une réflexion sur la valeur de l’objet et sur l’importance du design dans la fabrication et dans le processus de recyclage.

En 2012, Katarina Brieditis et Katarina Evans lancent Re Rag Rug. Ce projet artistique aux dimensions écologiques et sociales prend la forme d’un défi autour du trasmatta, tapis de tissus recyclés, objet historiquement très présent dans la culture populaire scandinave (rag-rug en anglais).

Le duo se fixe un cadre bien précis : un mois, une technique, un tapis. En utilisant uniquement des matériaux prétendument « sans valeur » – des chutes de l’industrie textile ou des T-shirts, destinés à être jetés – elles cherchent à fabriquer des pièces « de valeur » et durables. Le fil directeur de leur travail est l’importance donnée au design et au processus de création. Un défi d’autant plus grand que la matière première des tapis a été limitée à ce qui leur a été offert gracieusement.

L’exposition présente les 12 prototypes et invite à réfléchir aux modes de consommation actuels et à la viabilité de la production industrielle. A quel moment un objet recyclé prend-il une valeur marchande ? Quelle valeur ajoutée représente le design ? Que se passera-t-il quand « l’esthétique Do-It-Yourself », actuellement tendance, sera passée de mode ?

Découvrez toutes les étapes du processus de création, de l’idée originelle jusqu’à la version finale de chacun des tapis 

IMG_7830 IMG_7834IMG_7843 IMG_7838IMG_7840  IMG_7841  IMG_7836 IMG_7854IMG_7852  IMG_7861

 

Les JEMA ça commence !

Aujourd’hui commencent les 10èmes Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA). Organisées par l’Institut National des Métiers d’Arts, ces journées invitent le public à découvrir la grande diversité des métiers d’art (plus de 200!!). C’est l’occasion de voir ce qu’il se passe derrière les portes des ateliers, de rencontrer des artisans et créateurs aux savoir-faire incroyables et de voir des oeuvres uniques.

Lors des JEMA 2015, j’ai eu l’occasion de voir « Entrez en matière / Suivez le fil ! » à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Cette exposition destinée au jeune public (6-12 ans) faisait découvrir l’univers et la richesse de métiers d’art autour du fil par le biais d’une exposition pédagogique et interactive.

Comment naît d’un fil une broderie, une dentelle, un tissage, un tissu, une tapisserie ? De coton, de laine, de lin, de nylon, ou de cuivre lequel choisir ? Faut-il le tresser, le tisser, le broder, le nouer, l’entrelacer ? Autant de questions et de possibilités que les enfants ont été amenés à découvrir par eux-mêmes !

Cette exploration permettait au jeune public d’entrer en matière grâce à la présentation des familles de fils au travers des sens. Une exposition de pièces uniques faisait comprendre les différentes applications des fils tandis que la galerie de l’évolution « du mouton à la pelote de laine » présentait concrètement la naissance d’un fil.

Il y avait également des ateliers-découverte animés par des professionnels. Les enfants devenaient artisans le temps de l’atelier et réalisaient sur place une création qu’ils emportaient à la maison. J’ai pu assister aux ateliers Dentelle, Broderie et Tissage. J’étais admirative de voir la concentration et l’application des enfants qui voulaient extrêmement bien faire les choses !

Atelier dentelle / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

Atelier Broderie / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

Atelier tissage / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

Tisserande / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

Suivez le fil / JEMA 2015 / Lesprairiesdu5

Suivez le fil / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

du mouton à la pelote / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

Du mouton à la pelote / JEMA2015 / Lesprairiesdu5

Il semblerait que l’exposition « Entrez en matière » de l’INMA qui avait lieu chaque année sur une matière différente n’existe plus et c’est bien dommage…

N’hésitez pas à regarder l’agenda des JEMA 2016 qui ont lieu donc du 1er au 3 avril.

De mon côté, parisienne que je suis, j’ai repéré un atelier de Maedup (art des noeuds coréen), l’atelier Flory Brisset (création textile pour maisons de Haute Couture), l’atelier de Janaïna Milheiro (dont j’avais découvert le superbe travail au Salon Révélations)… Et en province, et en Europe, je vous dis pas : j’ai envie d’être partout ce week-end !!!!

Color Affection / Infection / Addiction

Je n’étais pas vraiment fan des châles mais en tombant il y a longtemps sur le Color Affection de Veera Välimäki j’ai commencé à les regarder autrement. Sa structure graphique m’a tout de suite séduite.

En rêvant à la laine que j’allais devoir acheter, je suis tombée sur un os : le choix des couleurs. Pour m’inspirer, j’ai regardé sur Ravelry parmi les plus de 14 000 Color Affection réalisés. Quel exercice difficile ! Je ne suis pas la seule à avoir peiné sur le choix des couleurs; certaines ont fait des simulations Photoshop, d’autres ont trouvé carrément un fichier simulant les rayures avec un logiciel de retouche d’image !

J’avais déjà en stock 2 écheveaux de Madelinetosh dans les tons gris que j’avais acheté à L’Oisivethé. Anne des Petits Points Parisiens m’a aidé à compléter mon trio en me proposant un beau rouge de chez Nbk. Malheureusement au bain de blocage, la rouge a dégorgé et teinté la grise claire en une espèce de rosé pas très frais. J’aurais dû faire un test avant sur un échantillon et  laver la laine séparément avant (avec du vinaigre blanc ?) pour fixer la couleur.

Sa construction en rangs raccourcis permet de ne pas passer un temps interminable sur un même rang; on n’a donc pas le temps de se lasser puisque l’on change souvent de couleur (sauf la bordure finale que l’on sent passer avec ses plus de 400 mailles !!).

Je regrette une chose : de ne pas avoir eu le conseil de Mathieu plus tôt pour avoir un bord pas trop serré. En effet, ce dernier a choisi de faire un jeté – entre la 1ère et la 2è maille en début de rang – que l’on laisse tomber à la fin du rang pour avoir plus de souplesse.

Color Affection / Les prairies du 5ème

Color Affection / Les prairies du 5è étage

Color Affection / Les Prairies du 5è étage

Color Affection / Les prairies du 5è étage

Color Affection / Les prairies du 5ème étage

Color Affection / Les Prairies du 5ème étage

Les prairies du 5ème étage / smash color affection

Laines Northbound Knitting Merino Fingering Single, couleur Boudoir (rouge), Madelinetosh Tosh Sock, couleur Silverfox (gris clair), Madelinetosh Tosh Sock, couleur Tern (gris foncé). 

Les prairies du 5ème étage / Color Affection

Fight de Color Affection / Les prairies du 5ème étage Vs Mathieu Arnold

Fight de Color Affection avec Mathieu lors d’un apéro-tricoteurs organisé par Jakecii

la baby granny square blanquette

Pour l’arrivée de la petite Félicie chez ma copine de Ma super compagnie j’ai eu 10 000 envies à l’heure et me suis lancée dans 10 001 projets pour elle. Au final, qu’un seul n’a abouti ayant une fois de plus mal jugé de mes capacités tricot-temporelles ; j’ai abandonné sur les aiguilles une brassière et des petits chaussons étant devenus trop petits au fur et à mesure que Félicie grandissait. Je me vengerai et lui ferai un pull pour ses 18 ans. J’y arriverai, j’ai de la marge à présent.

Une couverture en crochet s’imposait dans l’univers de ma copine – du lycée, c’est dingue ça remonte ! – qui adore les vieilles choses, décalées, colorées voire répétitives (elle a fait pendant longtemps une fixette sur le rouge à poids blancs). Je me suis imposé pour cela de ne faire qu’avec ce que j’avais en stock.

fins de pelotes Les prairies du 5

Voici environ 1/100ème de mon stock…

Baby blanket Les prairies du 5

Et voila le résultat dans le lit de Félicie ! (hochet, Anne-claire Petit Accessoires)
Baby blanket de Félicie Les Prairies du 5

tabouret Anne-Claire Petit Accessoires chez Les Prairies du 5Tabouret, Anne-Claire Petit Accessoires 

J’ai visé juste avec le crochet car la nouvelle fixette de ma copine est justement le crochet : sa grand-mère lui a confectionné de superbes coussins avec des vieux napperons teints qu’elle avait fait elle même dans un autre temps et il y a un peu partout des objets en crochet Anne-Claire Petit Accessoires que j’ai découvert !

Révélations

J’ai eu l’occasion de faire un tour à Révélations, le salon des métiers d’art et de la création, le mois dernier au Grand Palais. C’était incroyable de voir autant de merveilles : tournage d’art sur bois, horlogerie, ferronnerie d’art, ébénisterie, dominoterie (que j’ai découvert : incroyable !), joaillerie, verrerie, orfèvrerie, marqueterie de paille, bronze d’art, vannerie, etc.

Je me suis cantonner au textile sans perdre une goutte des autres matières que je pouvait apercevoir en déambulant dans les allées (certaines m’étaient inconnues !).

J’ai toujours était passionnée par les métiers historiques, devenus rares et certains aux noms peu connus, comme les éventaillistes et les tabletiers, plisseurs, ennoblisseurs textile, tisserands, lissiers, corsetier, brodeurs, denteliers, etc.

Voici quelques créateurs/trices qui allient tradition et création et dont j’ai eu la chance de voir les oeuvres (soyez indulgent mes photos sont moches) :

Sophie Dalla Rosa et son cabinet de curiosités. Elle y confectionne de drôles de végétaux presque mouvants sous cloches,  et des poulets footballeurs. Son univers est décalé, oscillant entre délicatesse et humour.

Sophie Dalla Rosa - équipe de football

Sophie Dalla Rosa - art knit design

 

Les masques ornementés de fils et de pompons de L’Atelier Xavier Noël, céramiste ornemaniste. J’aime beaucoup le contraste de matière entre la céramique et le fil, le minéral et l’animal.

Atelier Xavier Noël - doreur ornemaniste

 

Les objets aériens de Aude Tahon, créatrice de textile à partir d’une multitude de noeuds selon une tradition coréenne dite « art des noeuds maedup ».

Aude Tahon

Aude Tahon

 

Avec la technique de la broderie, Julie Devisme donne naissance à une nouvelle matière, en mélangeant fil de coton et croisillons en plastique, dans sa collection Calibrages.

Julie Devisme - Broderie échantillons textiles 2015

 

Les broderies d’Anne Fontaimpe nous plongent dans des paysages péri-urbains et industriels ultra-réalistes où les fils finissent par s’emmêler et sortir de la surface plane dans des noeuds volontaires.

Anne Fontaimpe - broderie

 

Une délicate nature-morte brodée de Sonja Löfgren (Kiitos II)

Kiitos II by Sonja Löfgren, Finland

 

La gigantesque sculpture textile Plethora de Deepa Panchamia

Plethora by Deepa Panchamia, Finland

 

Les vêtements plissés de la collection Danser le vertige d’Iris Singer

Iris Singer - Dizzy Cape courte 2015

 

Une sculpture textile de Hanne Friis (Secret(blue))

Secrets(blue) by Hanne Friis, Norway

 

Et il y avait aussi les broderies de Sophie Lacroix et de l’atelier Ekceli, les dentelles de plumes de Janaïna Milheiro, les tapisseries de l’Atelier A2, le canapé-sculpture en laine de Guillaume Leblon chez Lainamac, etc.

Le prochain Salon Révélations aura lieu dans 2 ans mais en attendant vous pouvez aller admirer d’autres métiers d’art cette fois-ci tournés vers la restauration et la conservation du patrimoine au Salon international du patrimoine culturel du 5 au 8 novembre prochain au Carrousel du Louvre à Paris.

 

 

 

Cardigan sans manche à encolure arrondie

Dernière petite laine de la saison sur les épaules de Nini. Je songe à passer au débardeur et maillot de bain en laine pour juin et juillet avant de filer sous un plaid en août.

cardigan sans manche à encolure arrondie Citronille / Les prairies du 5ème étageCardigan sans manche à encolure arrondie, Citronille / Laine Citronille Pôle, couleur Tisane

 Boutons liberty Stragier, Fitzgerald gris

Cardigan sans manches à encolure arrondie / Les prairies du 5ème étage

C’est un modèle Citronille simple et rapide à faire. En revanche je me suis faite avoir sur la taille : étant habituée à ce que les modèles Citronille taillent trop petit je l’avais fait en 4 ans pour ses 3 ans. Elle n’a pu que le mettre cette année et le remettra encore la saison prochaine car pour le coup il taille grand, très grand. De plus, l’encolure est très large donc cela tombe un peu des épaules.