Color Affection / Infection / Addiction

Je n’étais pas vraiment fan des châles mais en tombant il y a longtemps sur le Color Affection de Veera Välimäki j’ai commencé à les regarder autrement. Sa structure graphique m’a tout de suite séduite.

En rêvant à la laine que j’allais devoir acheter, je suis tombée sur un os : le choix des couleurs. Pour m’inspirer, j’ai regardé sur Ravelry parmi les plus de 14 000 Color Affection réalisés. Quel exercice difficile ! Je ne suis pas la seule à avoir peiné sur le choix des couleurs; certaines ont fait des simulations Photoshop, d’autres ont trouvé carrément un fichier simulant les rayures avec un logiciel de retouche d’image !

J’avais déjà en stock 2 écheveaux de Madelinetosh dans les tons gris que j’avais acheté à L’Oisivethé. Anne des Petits Points Parisiens m’a aidé à compléter mon trio en me proposant un beau rouge de chez Nbk. Malheureusement au bain de blocage, la rouge a dégorgé et teinté la grise claire en une espèce de rosé pas très frais. J’aurais dû faire un test avant sur un échantillon et  laver la laine séparément avant (avec du vinaigre blanc ?) pour fixer la couleur.

Sa construction en rangs raccourcis permet de ne pas passer un temps interminable sur un même rang; on n’a donc pas le temps de se lasser puisque l’on change souvent de couleur (sauf la bordure finale que l’on sent passer avec ses plus de 400 mailles !!).

Je regrette une chose : de ne pas avoir eu le conseil de Mathieu plus tôt pour avoir un bord pas trop serré. En effet, ce dernier a choisi de faire un jeté – entre la 1ère et la 2è maille en début de rang – que l’on laisse tomber à la fin du rang pour avoir plus de souplesse.

Color Affection / Les prairies du 5ème

Color Affection / Les prairies du 5è étage

Color Affection / Les Prairies du 5è étage

Color Affection / Les prairies du 5è étage

Color Affection / Les prairies du 5ème étage

Color Affection / Les Prairies du 5ème étage

Les prairies du 5ème étage / smash color affection

Laines Northbound Knitting Merino Fingering Single, couleur Boudoir (rouge), Madelinetosh Tosh Sock, couleur Silverfox (gris clair), Madelinetosh Tosh Sock, couleur Tern (gris foncé). 

Les prairies du 5ème étage / Color Affection

Fight de Color Affection / Les prairies du 5ème étage Vs Mathieu Arnold

Fight de Color Affection avec Mathieu lors d’un apéro-tricoteurs organisé par Jakecii

Publicités

Tuileries

Depuis que j’ai découvert l’univers des châles on ne m’arrête plus. J’avais peur de leur coté mémérisant et pensais que les snood faisaient plus djeun. Mais que nenni ! Bien mal m’en a pris de ne pas avoir certi mes épaules plus tôt de ces grandes pointes de tricot.

Et parmi les merveilles existantes dans le monde châlistique, il y a le Tuilerie de Cléonis. C’est grâce à Anne des Petits Points Parisiens que je l’ai rencontré.

Lesprairiesdu5 / Tuileries
Lesprairiesdu5 / TuileriesLesprairiesdu5 / TuileriesLesprairiesdu5 / Tuileries

 Tuileries, de Cléonis / Madelinetosh – Tosh merino light, col. Farmehouse white

Pourtant en le voyant en photo la toute 1ère fois sur le patron il ne m’avait pas attirée plus que ça à cause des volants que je trouvais froufroutants.

Et en fait, c’est juste un régal : en le portant j’ai tout de suite aimé ses volants qui donnent du relief et cassent le bord rectiligne du châle.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas suivi un patron en français et je l’ai trouvé extrêmement clair (contrairement à certains en français) et bien documenté avec de nombreux tutos.

On revanche vu ma rapidité légendaire, j’ai mis plus de temps que prévu pour le finir. C’est tout de même 2 écheveaux, je me suis encore prise pour speederwoman…

Mon Bryum, mon doudou

Cela fait déjà plusieurs mois qu’il ne quitte plus mon cou. Quand je ne le porte pas, il est au fond de mon sac à yoga, de mon écossais de Caddie et a même fait un séjour dans mon sac de plage – on ne sait jamais. Bref, mon nouveau doudou c’est le Bryum de L’île aux fils.

Je l’ai découvert grâce aux Petits points parisiens qui a organisé un KAL l’année dernière et je ne regrette pas du tout d’avoir suivi l’aventure.

Bryum / Les prairies du 5ème étage

Le Bryum / Les prairies du 5ème étage

Bryum / Les Prairies du 5è étage

Modèle : Bryum, de L’île aux fils / Laines : Malabrigo Yarn Sock, col. Côte d’Azur & The Uncommon Thread Tough Sock, col. Golden Praline

C’est un régal de voir monter le châle petit à petit en démarrant par la pointe. Quand on arrive aux parties texturées – alternance de mailles glissées et de mailles endroits – ça avance tout seul. Elles donnent un relief particulier qui fait sensation (surtout chez les novices : « Whouaaa mais c’est quoi ce point ? Cà doit être compliqué ! Qu’est-ce que t’es balaise maintenant ! » – j’en arrive à croire que le tricot c’est comme au cirque : plus c’est simple et plus il faut faire croire que c’est compliqué).

Une fois fini, j’ai regretté de ne pas avoir fait un jeu de partie texturée/rayée de plus car je le trouvais un peu petit. C’était mon 1er châle. Depuis j’en ai fait d’autres, châles dans lesquels on peut s’envelopper, et je me rends compte que le Bryum est absolument parfait pour le glisser sous un col de manteau ou le mettre au dessus d’une veste pas trop épaisse. Il fait un peu l’effet bandana des 80’s  mais en un peu plus grand d’où le fait que je l’amène partout avec moi !

C’est un modèle qui est devenu un grand classique. A chaque rencontre tricot que je peux faire on me demande pas si j’ai fait LE Bryum mais quelles couleurs j’ai pris pour le faire. Allez, qui n’a pas encore son Bryum ?